BFM Paris Île-de-France
Paris Île-de-France

Refus d'obtempérer à Nanterre: l'avocat de la famille de la victime annonce le dépôt de trois plaintes

Un jeune de 17 ans a été tué par balle ce mardi dans la matinée, après un refus d'obtempérer à Nanterre. Invité de BFMTV, l'avocat de la famille annonce déposer trois plaintes, dont une pour "homicide volontaire".

"Ces policiers ont menti". Un jeune homme de 17 ans est mort, ce mardi, après un refus d'obtempérer à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. Invité de BFMTV, l'avocat de la famille, Yassine Bouzrou a annoncé le dépôt de trois plaintes: une pour "homicide volontaire", visant le policier incriminé, une autre contre son collègue, pour "complicité d'homicide volontaire" et une troisième pour "faux en écriture publique".

"Tout le monde attend la suite de l'enquête. Mais il faut prendre en compte les premiers éléments qui sont probants, puisqu'une vidéo a filmé la scène. On voit clairement un policier abattre un jeune homme de sang-froid, sans raison juridique puisqu'un refus d'obtempérer ne permet pas un tir à bout portant", souligne le conseil.

"Ils ont inventé une histoire"

"Ces policiers ont menti ce matin en affirmant que le véhicule du jeune Naël avait tenté de les percuter", a repris l'avocat, concernant la troisième plainte, "c'est faux, la vidéo dément formellement ce que les policiers ont affirmé."

"Nous sommes totalement éloignés de la légitime défense, toutes les règles élémentaires ont été violées et c'est clairement un homicide volontaire. Et ça va même plus loin, avec des policiers qui se permettent de mentir car ils ne savaient pas qu'il y avait une vidéo. Ils ont donc inventé une histoire en indiquant qu'il y avait une tentative d'homicide sur leur personne. C'est extrêmement grave", a ajouté le conseil.

L'IGPN saisie

Les faits se sont déroulés vers 8h20, à Nanterre. Les policiers s'approchent d'un véhicule Mercedes pour le contrôler, quand, selon la version des policiers, l'un des deux agents se place à l'avant du véhicule pour le stopper. Le conducteur lui aurait alors foncé dessus. Le fonctionnaire fait usage de son arme et tire une fois. La balle tirée par un policier à bout portant a atteint le jeune homme à la poitrine. Celui-ci n'a pas pu être réanimé malgré un massage cardiaque.

La version des policiers est mise à mal par une vidéo de l'incident, publiée sur les réseaux sociaux. On y voit un véhicule jaune à l'arrêt, contrôlé par deux policiers. L’un est au niveau de la vitre, l’autre un peu en retrait, son arme de service braquée en direction du conducteur. L'un d'eux sort son arme. La voiture redémarre et le policier, qui se trouve toujours sur le côté du véhicule, semble tirer un coup de feu en direction du conducteur.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Nanterre pour refus d'obtempérer et tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique concernant le conducteur. Une seconde enquête en flagrance a été confiée à l'IGPN pour homicide volontaire par personne dépositaire de l'autorité publique.

Fanny Rocher